CHAUFFERIE
 \r\nChaudière à bois, à gaz ou à fioul : que choisir ?\r\n \r\nLe chauffage au bois est très écologique et son prix est abordable. Sur notre site vous trouverez un large choix de poêles à bois. Ce type de chauffage assure un confort optimal, mais le seul inconvénient est qu’il faut réapprovisionner régulièrement le stockage de bûches et aliment...
 \r\nChaudière à bois, à gaz ou à fioul : que choisir ?\r\n \r\nLe chauffage au bois est très écologique et son prix est abordable. Sur notre site vous trouverez un large choix de poêles à bois. Ce type de chauffage assure un confort optimal, mais le seul inconvénient est qu’il faut réapprovisionner régulièrement le stockage de bûches et alimenter la chaudière au moins une fois par jour.\r\n \r\nLa chaudière au gaz a aussi le prix relativement abordable. Ce type de chauffage a le taux de pollution réduit. Son installation n’est pas très difficile. L’inconvénient : Il faut recharger la chaudière au gaz avec le propane une ou deux fois par an.\r\n \r\nLe chauffage au fioul est utilisé très fréquemment pour la chaudière à condensation. Le coût est aussi relativement économique. Elle est facile à installer. Ce type de chaudière permet de chauffer rapidement des grandes surfaces. L’inconvénient : cette chaudière est plus encombrante que les autres types de chaudière. Elle nécessite un chargement de 1 à 2 fois par an. La chaudière au fioul n’est pas adaptée aux conduits de fumée existants.
Détails

CHAUFFERIE Il y a 128 produits.

Sous-catégories

  • ACCESSOIRE MONTAGE
     \r\nGicleur Steinen pour chaudière fioul\r\nLe gicleur est une pièce maîtresse de votre chaudière fioul. En effet c\'est grâce à lui qu\'est diffusé le combustible qui sert à chauffer votre logis. S\'il ne fonctionne plus il faut le nettoyer, le réparer et souvent le changer pour éviter le gaspillage de carburant lors de la combustion et pour prévenir tout éventuel dysfonctionnement général de la chaudière fioul. C\'est une pièce de confiance, il convient de la maintenir régulièrement. Le gicleur de marque Steinen est reconnu par les professionnels comme l\'un des plus efficaces du marché. Sa qualité de fabrication optimise la combustion du fioul et sa résistance en font un élément fiable et doté d\'une bonne durabilité.\r\n \r\nUn gicleur optimisé et très résistant\r\nLe gicleur n\'est pas une pièce que l\'on a l\'habitude d\'utiliser fréquemment. Il vaut d\'ailleurs mieux réserver son démontage à un chauffagiste qualifié. Il sert à diffuser un liquide vers une chambre de combustion. On en retrouve dans de nombreux équipements comme les moteurs de voiture par exemple et même dans les moteurs-fusées. Dans la chaudière c\'est lui qui diffuse le fioul sous forme de fines gouttelettes qui sont ensuite enflammées pour produire de la chaleur. Steinen fabrique des gicleurs à basse et à haute température depuis 1950, ils sont tous testés individuellement d\'où la grande fiabilité du produit. La qualité a un prix. Un gicleur de chaudière fioul Steinen est choisi selon trois paramètres. Il existe deux types de pulvérisation S et H qui adoptent des valeurs d\'angle comprises entre 45° et 80°. La troisième variable est le volume de gazole diffusé par cycle, il varie entre 0,40 et 2 gallons. En règle générale, plus le brouillard de fioul a des gouttelettes fines plus la combustion sera optimisée, l\'énergie de la flamme sera mieux répartie entre les gouttes de carburant. La finesse de la filtration du gicleur permet également de ne pas laisser passer d\'impuretés trop volumineuses. Les besoins en filtration de plus en plus fine ont poussé Steinen à créer un système de double-filtrage très efficace car il met en oeuvre des filtres qui descendent à 25 micromètres.\r\n \r\nDes caractéristiques propres à leur fonction\r\nUn gicleur est fabriqué en acier inoxydable pour favoriser une durée de vie bien plus longue que celle d\'un gicleur en laiton ou construit avec un matériau similaire. L\'acier possède une conductibilité thermique importante qui favorise des températures de surfaces internes plus grandes. Cela diminue l\'apparition de vernis et de dépôts de carbone dans le gicleur. C\'est essentiel pour les petits brûleurs dont la température est très élevée à la tête du brûleur. La valve du gicleur est nickelée pour garantir une meilleure résistance à l\'usure et à la corrosion. Sa surface lisse et non magnétique empêche l\'adhésion de bouchons et de souillures. Le filtre en bronze poreux de forme conique est étudié pour laisser passer le maximum de fioul possible. La filtration tridimensionnelle permet le passage du carburant uniformément sur toutes les parois dont la surface est bien homogène. Le tout est pensé pour résister à une pression de 7 bars. A partir de 2 gallons et jusqu\'à 15 gallons de volume les gicleurs Steinen sont équipés de filtres en tamis.\r\n \r\n 
  • CHAUDIERE AU FIOUL
     \r\nVotre prochain chauffage : La chaudière à fioul \r\nUn hiver particulièrement rigoureux et vous avez une forte envie d’investir dans une chaudière fiable et de qualité. Parmi tous les modèles, les chaudières à fioul envahissent de plus en plus les foyers français. Depuis quelques années, ces moyens de chauffage ont connu une large évolution de leur rendement. D’un point de vue écologique, les améliorations sont notables, grâce à un taux de dioxyde de carbone réduit. De plus, son utilisation permet une hygiène irréprochable. Les chaudières récentes présentent un fonctionnement silencieux très apprécié ainsi qu’une véritable autonomie. \r\nEfficacité et rentabilité \r\nDes habitations individuelles ou copropriétés ont fait le choix de l’installation d’une chaudière à fioul. Le fonctionnement utilise comme combustible le fioul. Dans le dispositif de chauffage, l’eau est montée en température via l’énergie produite par la combustion. Cette dernière émet de la chaleur qui permet de réchauffer le circuit d’eau. L’eau chaude produite alimente le plancher chauffant, les convecteurs, …. Cette chaleur contribue également à chauffer l’eau d’usage quotidien. \r\nVotre chaudière à fioul doit être parfaitement réglée. En effet, son rendement ainsi que sa consommation énergétique en découlent. La performance de qualité sera atteinte avec une optimisation du chauffage ainsi qu’une réduction de CO (monoxyde de carbone). \r\nDifférents modèles de chaudières à fioul domestiques sont dorénavant présents sur le marché. Il est possible de faire son choix entre la chaudière standard, à ventouse (équipement « ventouse » afin de prélever l’air extérieur pour son fonctionnement), à basse température (système pour chauffer l’eau à une température plus basse qu’une installation traditionnelle), à condensation (équipement très moderne produisant une très basse consommation) et enfin cogénération (nouvelle catégorie de chaudière à condensation). \r\n \r\nUne cuve de stockage adaptée \r\nPour un usage domestique, une cuve de stockage doit être associée à l’installation. En effet, le fioul est conservé dans une grande cuve. Cette dernière est approvisionnée en fioul régulièrement par un camion-citerne. A l’extérieur du domicile, l’emplacement de la cuve offre plusieurs options comme la solution non enterrée, enterrée ou elle peut être placée dans une fosse. A l’intérieur de l’habitation, elle doit être située dans une pièce avec ouverture d’un garage par exemple. Dans ce cas, si le réservoir possède une contenance de moins de 2500 litres, il peut être installé à côté de la chaudière. Par contre, si le réservoir est plus imposant, son emplacement est à prévoir dans une pièce particulière comportant les dispositions nécessaires de sécurité. \r\nL’intervention d’un professionnel est à prévoir pour la vidange et le nettoyage d’une cuve de fioul hors d’usage. Elle doit être également impérativement dégazée avant de la désinstaller ou de combler la fosse.
  • CIRCULATEUR DE...
  • DISCONNECTEUR
  • ELECTROVANNE JARDIN
     \r\nElectrovanne à membrane à commande assistée permet l’alimentation des réseaux de liquide à distance grâce à un signal électrique. Elle fonctionne par la pression d’entrée. Pour ce type d’électrovanne l’ouverture et la maintenance de l’électrovanne en position ouverte s\'effectue grâce à la liaison entre le noyau et l’ensemble de membrane avec la pression différentielle minimale 0,3 bars. \r\n \r\n \r\nUtilisation : eau froide et chaude (la température maximale 60°C), réseau de vapeur, air comprimé, eau glycolée.\r\n \r\nMatière : corps laiton avec pièces intérieures en inox.\r\n \r\nLa pression maximale est 10 bars.\r\n \r\nIl existe des limites dans l’utilisation de l\'électrovanne : elle est utilisable uniquement pour les liquides propres, l’emplacement dans les endroits secs, la position du repos de l’électrovanne est normalement fermée.
  • ISOLANT POUR TUBE
  • MANOMETRE CHAUFFERIE
  • PURGEUR AIR
     \r\nPurgeur d’air automatique : à quoi ça sert ?\r\n \r\nTout petit mais d’une grande efficacité, le purgeur d’air automatique est un dispositif indispensable pour le bon fonctionnement de vos installations de chauffage. Mais, c’est quoi au juste? Pourquoi l’utiliser ? Comment ça marche ? Quel type choisir ?\r\n \r\nDéfinition et utilisation du purgeur d’air automatique\r\n \r\nComme son nom l’indique, un purgeur d’air est conçu pour évacuer les bulles d’air que se trouvent dans un ballon ou dans un vase lors du remplissage en eau. Ces bulles d’air peuvent perturber la circulation d’eau et engendrer des bruits gênants. L’air contenu dans l’eau tend à monter, c’est pourquoi il faut utiliser des purgeurs dans les points hauts de l’installation. Cela vaut pour les circuits départ comme pour les circuits retour. L’évacuation se fait d’une façon automatique et ne nécessite pas votre intervention. Le purgeur se pose verticalement. Vous pouvez utiliser une valve d’isolement afin d’éviter le vidange de la cuve à chaque fois que vous devez remplacer un purgeur d’air automatique.\r\n \r\nFonctionnement du purgeur d’air automatique\r\n \r\nLe purgeur d’air est composé de quatre parties essentielles : le corps, le flotteur, la sortie d’air et le raccordement. Le principe de fonctionnement de ce dispositif est à la fois simple et génial. Il est inspiré de la poussée d’Archimède. Lorsqu’il y a de l’air dans l’installation, le flotteur du purgeur se trouve en position basse. Ainsi, l’air peut pousser le flotteur et s’évacue vers la sortie. Quand l’installation est entièrement remplie d’eau, le flotteur se déplace vers le haut du purgeur et le rend étanche.\r\n \r\nLes différents types de purgeurs d’air automatiques\r\n \r\nIl y a deux types de purgeurs en fonction de la direction de l’évacuation d’air : latérale et ou verticale. Toutefois, il y a d’autres critères qu’il faut prendre en compte avant d’acheter un purgeur d’air automatique : -La taille des raccords -L’endurance du modèle en matière de température et de pression. -Le débit d’évacuation d\'air. -Le matériau de fabrication du corps du purgeur: inox, laiton, laiton nickelé, etc.
  • SOUPAPE DE SECURITE
  • SOUPAPE DIFFERENTIELLE
     \r\nSoupape différentielle \r\nLa soupape différentielle est un clapet taré qui offre plus de sécurité, un grand confort et aussi une grande économie à votre chauffage. De ce fait, cet accessoire est incontournable dans votre demeure, pour vos installations de chauffage.\r\n \r\nÀ quoi sert une soupape différentielle ? \r\nLa soupape différentielle est utile dans la conduite de départ et celle du retour de l’installation de chauffage. Elle se monte par ailleurs en by-pass, entre ces deux conduites, donc après le circulateur. Ce dispositif assurera un débit minimal au circulateur, même si tous les radiateurs sont fermés. Mais aussi, la soupape différentielle, également appelée soupape de pression différentielle, donne une pression constante au circulateur. Par conséquent, votre matériel de chauffage ne subit aucun bruit chahuteur. \r\n \r\nPrincipe de fonctionnement \r\nLorsque la différence de pression entre le circuit de départ et celui de retour équivaut à 0, 40 bar, la soupape différentielle s’ouvre. Ce matériel est notamment indispensable pour les installations dotées de circulateur mécanique ainsi que des robinets de radiateur thermostatique. En outre, vous avez la possibilité de choisir des soupapes différentielles en fonction de vos besoins. En effet, il existe des soupapes différentielles réglables et d’autres soupapes de pression différentielle destinées aux sanitaires. \r\n \r\nComment la raccorder sur le circuit de chauffage ? \r\nLe raccordement de cet appareil sur le circuit de chauffage se fait en fonction des modèles. À l’évidence, on peut les raccorder soit en MM ou en FF, de 33/42 ou 26/34, ou encore 20/27. Néanmoins, il faut toujours se souvenir que ce matériel devra se mettre sur la conduite de départ, se trouvant après le circulateur et aussi sur celle de retour. \r\n \r\nConseils d’utilisation \r\nPour vous aider à bien utiliser votre soupape différentielle, nous vous présentons ici quelques conseils qui vous seront utiles. Pour commencer, la pose de ce dispositif devra toujours se faire en vertical. Autrement dit, son arrivée se situera en bas et sa sortie en latérale. De plus, son débit moyen équivaut à 1,25 m3/h, si son utilisation peut supporter une température maximale de 110 °C à 130. Au-delà de cette température, la soupape de pression différentielle pour être défectueuse. N’oubliez pas non plus que ces appareils fonctionnent entre 3 à 16 bars de pression. D’un autre côté, vous avez la possibilité d’installer plusieurs soupapes différentielles sur chaque réseau dans le cas où vos installations de chauffage soient multi-boucles. Aussi, son agencement se fait précisément après la pompe, mais il faut toutefois veiller à bien suivre le sens de circulation, montré par une flèche.
  • TEMPERATURE
  • CHAUDIERE GAZ
par page
Résultats 1 - 12 sur 128.
Résultats 1 - 12 sur 128.